terça-feira, maio 06, 2008

Reconhecimento merecido

L’Académie Goncourt ayant récemment réformé ses statuts afin de rajeunir ses cadres, ses membres ont déjeuné aujourd’hui chez Drouant pour élire un premier successeur à l’un des jurés promis à l’honorariat. Différents noms de papabili avaient circulé mais c’est celui dont on parlait le moins, soutenu dès le début par la présidente Edmonde Charles-Roux, qui a été élu : le romancier franco-marocain Tahar Ben Jelloun, prix Goncourt 1987 pour La Nuit sacrée.

in Le Monde - Le république des livres

Sem comentários: