quarta-feira, junho 04, 2008

Poesia de Junho IV

Rencontre de deux sourires

Dans le royaume des coiffeurs, les heureux ne perdent
pas tout leur temps à être mariés. Au-delà de la
coquetterie des guéridons, les pattes des canards
abrègent les cris d'appel des dames blanches. Dans la
manche du violon, vous trouverez les cris des grillons.
Dans la manche du manchot, vous trouverez le philtre
pour se faire tuer. Vous serez étonnés de retrouver la
splendeur de vos miroirs dans les ongles des aigles.
Regardez ces petits serpents canonisés qui, à la veille
de leur premier bal, lancent du sperme avec leurs
seins. La richesse a tellement troublé leurs ambitions
qu'ils posent des énigmes éternelles aux antiquaires
qui passent. Écoutez les soupirs de ces femmes coiffées en papillon.

Paul Eluard in " Les malheurs des immortels "

Sem comentários: